TEMPO décembre 2021

tempo_newsletter_cerep_phymentin_2021.png

Prendre soin des institutions et des personnes

Il y a des évidences qui ne s’énoncent pas et pourtant il apparait très important de le faire continuellement car certains les oublient : dire que pour prendre soin et accompagner au mieux les personnes accueillies dans nos institutions (IME, hôpitaux de jour, CMPP,...), il faut prendre soin des professionnels et de ces institutions-mêmes.

Prendre soin des professionnels, c’est déjà les considérer et éviter de créer des injustices comme le fait le SEGUR de la santé avec des rémunérations à deux vitesses pour le secteur sanitaire et pour le secteur médico-social.

Prendre soin des professionnels et des institutions, c’est aussi prendre en compte leur culture professionnelle, leur spécificité de métier, et arrêter d’être dans ces logiques absurdes de formation de managers, d’agents et de gestionnaires.

Depuis une dizaine d’années, à la direction générale du CEREP PHYMENTIN, nous avons travaillé avec l’ensemble des équipes et nous avons tenté de construire un ensemble associatif cohérent et dynamique dès 2012 avec la fusion des deux associations.

Ma collègue de la direction générale Jennifer METZ est aujourd’hui sur le départ ; sa vie personnelle l’entraîne vers d’autres horizons avec sa famille. Même si je regrette profondément son départ, je mesure pleinement les questions qui se posent pour elle, pour chacune et pour chacun d’ailleurs, pour concilier la vie professionnelle et la vie privée.

Considérer la personne dans toute son humanité, c’est l’accueillir dès son plus jeune âge avec ce qu’elle est, dans son histoire, son entourage, ses relations, sa vie affective et cognitive… Ses difficultés et ses étrangetés parfois.

Nous avons tous construit et fait vivre l’association CEREP PHYMENTIN ces dernières années et nous continuerons de le faire.

Grégory Magneron, directeur général de l'association

►Consulter la newsletter

22 décembre 2021