TEMPO février 2020

mediatheque_cerep_phymentin_tempo_2020.png

QUEL AVENIR POUR LES CMPP EN FRANCE ? TOUR D'HORIZON ET BILLET D'HUMEUR !

Depuis plusieurs années, les décideurs politiques au sens large, les représentants de la société civile, les associations et les élus locaux co-construisent les politiques publiques, allant parfois plus loin en associant les citoyens, les usagers et les corps intermédiaires à la décision publique.

La co-construction peut en effet permettre de mieux inscrire une politique dans une histoire cohérente et logique, dans la vie démocratique, d’en assurer sa légitimité ou encore d’améliorer son efficacité et sa mise en œuvre par les différents acteurs. Amélioration de la démocratie et de la vie publique, bon sens ou simple méthode, toujours est-il que la co-construction est la tendance dans notre pays.

À quoi nos politiques publiques répondent-elles aujourd’hui ?

Aux besoins des populations et des territoires, à des populations en général, à des populations et des questions ciblées, nous voulons le croire encore.

À ceux qui font le plus de bruit, à des envies de faire comme dans les autres pays parce que c’est toujours mieux ailleurs, à des exigences économiques, à des faits divers, à des lobbyings, aux questions mises sous la loupe des médias et des réseaux sociaux…?  Nous ne le souhaitons pas.

Ce TEMPO de février 2020 propose une palette d’illustrations de ce que peuvent donner à voir les politiques publiques (élaboration, application, traduction…), de ce que l’on peut se satisfaire ou regretter pour les populations, les usagers et les professionnels.

Nous vous proposons donc un petit tour d’horizon sur la question actuelle des CMPP.